L’aventure MyMajorCompany - Business and co | Parlons business !

L’aventure MyMajorCompany - Business and co | Parlons business !


L’aventure MyMajorCompany - Business and co | Parlons business !

Sur MyMajorCompany (business-and-co) les internautes peuvent découvrir des projets qui leur sont proposés par de nombreux artistes. Des centaines de milliers de rêves sont devenus réalité grâce à des sites participatifs. Le label participatif a étendu ses activités au financement participatif. Les porteurs de projet ont désormais la possibilité, grâce à MyMajorCompany, de proposer leurs idées à des milliers d'internautes puis de recueillir des fonds pour les financer.

MyMajorCompany fût lancée par 3 amoureux de musique

Bamago, première entreprise de Barsikian, Marciano et Goldman, édite déjà certains titres d'Amel Bent. En 2007, le trio édite les chansons de Max Boublil, et c'est le premier grand succès. Puis les trois hommes discutent avec Simon Istolainen et lancent en suivant MyMajorCompany Le but du label participatif est d’exploiter la puissance du web pour que les créateurs puissent réaliser leurs projets. MyMajorCompany est à la base une plateforme fondée pour favoriser les musiciens. Le site s’est ensuite engagé dans d'autres genres de projets.

MyMajorCompany, la compagnie de financement participatif qui s'illustre à tous points de vue

Des partenaires de choix parmi lesquels Dailymotion, BGE, AXA et même Spotify, accompagnent la société dans le déploiement de ses interventions auprès des créateurs. Aujourd'hui, MyMajorCompany regroupe diverses entités. MyMajorCompany dénombre plus d’une vingtaine d'employés. Ils se partagent entre la production musicale et les activités du site internet.

De la musique au patrimoine

Le label MyMajorCompany a lancé des artistes comme Joyce Jonathan et Judith. Depuis son lancement, le site a écoulé trois millions de disques aux noms de de 70 chanteurs. Sur la plateforme, se côtoient des artistes, des aventuriers humanistes et des créateurs de startup à la recherche de fonds pour financer leurs projets. Les projets de restauration du Mont Saint-Michel et du Panthéon ont récolté 90 000 euros grâce à cette plateforme.

Contrecoup de l'écoulement de milliers de "wistikis", trois produits originaux dessinés par le designer Philippe Starck sont lancés par Wistiki, avec le soutien de MyMajorCompany. Joué à Paris en 2012, le spectacle "Le Tartuffe", d'après Molière, a été financé en collaboration avec les membres, à l'initiative du label de crowdfunding. La société Wistiki est l'un des succès du site MyMajorCompany.