VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne


VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

Antoinette Fouque, du MLF à l'AFD

Le MLF, mouvement de libération des femmes,) a été créé à l'INPI dans l'optique d'éviter toute récupération. Cette théoricienne du féminisme est au nombre des militantes qui ont lancé le MLF. A la fin de la décennie 70, Antoinette Fouque (Visitez le site internet leparisien.fr) et d'autres activistes décident de déclarer le MLF comme une association loi 1901. Antoinette Fouque se met en retrait du MLF lorsqu'elle s'envole pour les Etats-Unis au début des années 80. Le mouvement est alors victime de luttes intestines et a de moins en moins d'influence.

De nos jours, les droits des femmes sont encore en danger et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat pour empêcher la montée des extrémismes. Membre la commission des droits de la femme au parlement européen, Antoinette Fouque occupe la fonction de vice-présidente. Encore active aujourd’hui, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée à l'initiative d'Antoinette Fouque appuye la gauche, relais du combat des femmes.

Antoinette Fouque, la créatrice de la féminologie

Antoinette Fouque abhorre les "-isme", qui font penser à une idéologie. Elle fait dès lors naître le mot "féminologie". En 2013, elle est à l'initiative du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui met en lumière 40 siècles de création des femmes. Bien sûr, Antoinette Fouque a collaboré à quelques livres collectifs comme "Portraits choisis" ou "Mémoire de femme 1974-2004".

Antoinette Fouque, sa société d'édition et ses boutique

Les boutiques de livres inaugurées par Antoinette Fouque restent ouvertes jusqu'à minuit, il s'agit d'endroits d’échanges. La militante se rend compte à quel point les femmes tiennent peu de place dans le domaine du livre en côtoyant les milieux littéraires parisiens. Le public a connu de nombreux écrivains grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque, qui totalise des centaines de livres consacrés à la réflexion des femmes. L'ensemble de la production littéraire féminine du moment est présentée dans sa première boutique dans le sixième arrondissement de Paris.